A Look at the Impact and Achievements of Black Canadian Athletes
Blog

Zoom sur l’héritage laissé par les sportifs noirs canadiens

par {{ author }} June Chan au Feb 09, 2021

Le Mois de l’histoire des Noirs est un moment pour célébrer les réalisations et l’impact des Canadiens noirs qui ont énormément contribué à faire de notre pays ce qu’il est aujourd’hui. En tant que Canadiens, c’est l’occasion de reconnaître les contributions importantes des personnes d’ascendance africaine à la croissance et au développement du pays. Le Mois de l’histoire des Noirs est observé chaque année depuis 1995 et vise à encourager la discussion sur l’importance des communautés noires sur l’histoire canadienne.

A l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs, prenons un instant pour mettre en lumière quelques sportifs noirs canadiens qui ont eu un fort impact sur l’héritage et l’identité de notre pays. Comme nous ne pouvons pas tous les mentionner ici, nous en avons sélectionné trois. Ces trois athlètes ont non seulement eu une influence sur le Canada mais aussi sur l’industrie du sport à l’échelle mondiale.

Ray Lewis

Descendant d’esclaves afro-américains, Ray Lewis a dû essuyer bon nombre de préjugés et de discrimination raciale lorsqu’il est devenu un athlète de haut niveau et a été le premier noir canadien à être médaillé olympique.

Né à Hamilton, dans l’Ontario, Lewis a travaillé comme portier pendant 22 ans pour la Canadian Pacific Railway, à l’époque de la Grande Dépression. Connu sous le nom de « Rapid Ray », ce-dernier s’entraînait en courant le long des voies ferrées au cours des escales. Et c’est ainsi qu’il a remporté la médaille de bronze au 4x400 mètres relais, avec son équipe lors des Jeux Olympiques d’été de 1932, à Los Angeles. En 2001, il a été nommé Officier de l’Ordre du Canada, la plus haute distinction civile du pays.

Willie O’Ree

Willie O’Ree a été le premier joueur noir de hockey sur glace à jouer dans la Ligue nationale de hockey. Originaire de New Brunswick, O’Ree a fait ses débuts dans la Ligue nationale de hockey en 1958, en jouant aux côtés des Bruins contre l’équipe des Canadiens de Montréal. En tant que premier joueur noir de la ligue, O’Ree est devenu une véritable source d’inspiration pour plusieurs sportifs noirs. A ce titre, beaucoup d’athlètes ont fait honneur à tout ce qu’il a accompli et l’héritage qu’il a laissé.

O’Ree a reçu l’Ordre du Canada en 2008 et a depuis été décoré d’autres titres, notamment le Hockey Legacy Award (2011) ; ou encore la médaille d’or du Congrès des Etats-Unis (2019) pour son importante contribution au hockey à savoir, l’intégration et l’opportunité. Il a également été inscrit au Temple de la renommée du hockey et a récemment été nommé au Panthéon des sports canadiens (2020). Aujourd’hui, O’Ree est ambassadeur de la diversité à la Ligue nationale de hockey. Il a pour mission de se rendre dans les écoles à travers toute l’Amérique du Nord et d’y faire passer des messages d’intégration, de dévouement et de confiance.

Angela James

Née et élevée à Toronto, dans l’Ontario, Angela James est souvent considérée comme la superstar du hockey féminin. Elle a été l’une des trois premières femmes à être inscrite à la Fédération internationale de hockey sur glace (2008). En 2010, elle a été la seconde athlète noire à être intronisée au Temple de la renommée du hockey.

Dès son plus jeune âge, son talent était évident. A l’âge de 8 ans, elle est devenue la meilleure marqueuse de buts de l’équipe masculine de hockey de la ligue. Mais elle s’est vue aussitôt interdite de jouer dans cette équipe, et a été contrainte de rejoindre l’équipe féminine de la ligue. En tant que femme de couleur dans un domaine dominé par les hommes, le racisme et les discriminations l’ont suivie jusqu’à l’âge adulte. James ne s’est jamais laissée abattre et a su surmonter ces obstacles. Elle a depuis reçu plusieurs distinctions, dont l’inscription au Temple de la renommée des sports du Canada en 2009, et a été reconnue comme pionnière dans ce sport.

Évidemment, il serait impossible de lister tout ce que ces sportifs ont réalisé pour notre pays tant la liste serait longue. Même si de grands progrès ont été faits pour enrayer les inégalités raciales au Canada, nous savons que les difficultés auxquelles les communautés de couleur font face sont extrêmement complexes. Et c’est pour cette raison que nous continuerons de faire tout ce qui est dans notre pouvoir pour diffuser des messages qui prônent la diversité, l’intégration et le respect.

Nous nous efforcerons toujours d’utiliser notre plateforme pour défendre la diversité, éduquer, et encourager le dialogue de manière à cultiver notre communauté pour un meilleur futur. Il existe plusieurs façons de soutenir les communautés de couleur. Éliminer les préjugés et les injustices relève de chacun de nous. Ça demande non seulement de prendre la parole pour les défendre mais aussi de les écouter et de croire en leurs expériences personnelles.