Surentrainement: 7 signes que vous vous entraînez trop
Blog

Surentrainement: 7 signes que vous vous entraînez trop

par {{ author }} Lorea Lastiri au Jul 02, 2021

Le surentraînement ou overtraining est causé par un déséquilibre entre l'entraînement effectué, le temps de repos, l’hygiène de vie adoptée et la condition dans laquelle l'exercice est réalisé. Cela peut provoquer une baisse des performances lors des séances, une prise de masse ralentie voire inexistante, un sentiment d’anxiété et bien plus encore.

Dans cet article, découvrez 7 signes qui montrent que vous êtes probablement surentraîné. Si vous ressentez ce genre d’inconfort lorsque vous vous entraînez, c’est qu’il est sans doute temps de lever un peu le pied... 

Accélération du rythme cardiaque

Pour un pratiquant de musculation, il est important de surveiller son rythme cardiaque, surtout lors des périodes d’inactivité. Afin de constater s’il y a des changements inhabituels, vous devez le mesurer au moment où vous vous réveillez.

Si vous constatez que votre battement de cœur est plus haut que la normale, à savoir au-dessus de 70 BPM, c’est que votre corps tente de vous avertir qu’il subit un trouble. Ce dernier peut être lié à un excès d'entraînement. 

Selon le résultat obtenu, soit vous devez diminuer l’effort produit, soit vous devez vraiment éviter les salles de sport pendant au moins 72 heures pour retrouver environ 60 BPM lors de votre prochaine vérification.

Des difficultés à dormir

Après une séance de musculation, une bonne nuit de sommeil est primordiale afin que les muscles puissent se développer et pour récupérer ses forces.

Si vous avez des difficultés à vous endormir après une séance intensive, cela devrait vous alarmer.

Rappelons que même si vous arrivez à vous octroyer une longue sieste au cours de la journée, cela ne veut pas forcément dire que vous avez retrouvé l’énergie que vous avez dépensée pendant vos heures d'entraînement. Car oui, une bonne nuit de sommeil réparateur se manifeste à des heures précises: avant 2h du matin si l’on s'endort avant minuit.

Perte d’appétit

Ce symptôme survient surtout si vous enchaînez des séances d'entraînement éprouvantes en ne respectant pas un système d’alimentation adapté. 

Si l’effort que vous fournissez n’est pas équivalent à la quantité et à la qualité d’aliment que vous ingérez, des troubles digestifs apparaissent. Cela peut provoquer une perte d’appétit et une perte de poids au lieu de montrer les résultats escomptés.

En outre, notez que plus vous subissez ce genre de trouble, plus cela se reproduit et crée un cercle vicieux qui n’en finit pas sauf si vous intervenez.

Une soif insatiable

La sensation de ne jamais être désaltéré même quand vous buvez une quantité impressionnante d’eau survient lorsque vous vous entraînez trop. En effet, à un moment donné de vos efforts intensifs, votre corps a commencé à puiser dans ses réserves, ce qui cause par la suite une forte déshydratation.

Si vous éprouvez cette impression de ne pas consommer assez d’eau et ce besoin de toujours en chercher, c’est peut-être que vous êtes surentraîné. Dès lors, vous devez absolument boire de l’eau en grande quantité et prendre quelques jours de repos.

Des douleurs articulaires prolongées

Les douleurs articulaires surviennent lorsque vous soumettez trop de stress sur vos articulations et que vous ne leur laissez pas assez de temps pour récupérer. 

Bien qu’il soit normal de ressentir certaines douleurs après une séance de musculation, si cela dure plus de temps que la normale (plus de 72h) ou si vous ressentez de la fatigue en vous rendant à votre prochaine séance, c’est que vous êtes en phase de surentraînement.

Il est à ce moment important de faire attention, car si vous continuez à persister alors que vous ressentez ce genre de symptôme, non seulement vous n’allez pas atteindre vos objectifs, mais en plus, vous risquez de vous blesser.

Un système immunitaire affaibli

Si vous faites subir à votre corps des charges trop importantes, et ce, à mainte reprise sans pour autant penser à ralentir un peu la cadence, il se trouvera certainement affaibli. 

Le temps de récupération devient de plus en plus lent, car l’énergie nécessaire pour cela diminue considérablement à cause du déséquilibre entre l’effort et le repos. Par extension, votre système immunitaire baisse également car les agents de défense de votre corps sont affaiblis. Vous devenez dès lors plus exposé à des maladies de tout genre.

Vous devez donc éviter de trop vous surmener pour que votre corps puisse tenir le rythme d’un entraînement convenable.

Des changements d’humeur répétés

Tout ce qui vient d’être énuméré peut par ailleurs causer des troubles au niveau psychologique. Même avec toute la motivation du monde, si vous ne parvenez pas à frôler le but que vous vous êtes fixé, cela affectera certainement votre humeur. Vous allez donc être plus enclin aux sautes d’humeur, au stress et même à la perte de motivation.

Si vous commencez à ressentir un changement particulier dans votre façon de réagir ou de parler à votre entourage ou à vous-même, vous devez absolument vous demander si l'entraînement que vous effectuez n’est pas trop excessif.

 

Lors de l’approche d’une compétition ou dans l’optique d’atteindre un objectif prédéfini en fitness, vous pouvez être amené à procurer plus d’effort que d’habitude et à soumettre votre corps à davantage de stress qui peuvent vous conduire à un point de surentraînement.

Il est donc important d’écouter son corps et de prêter attention aux signes avant-coureurs qui montrent qu’un état de surentraînement s’installe en vous et que votre métabolisme est malmené. Retrouver son équilibre est à ce moment là primordial. Pour ce faire, vous devez ménager vos efforts, privilégier le repos après une longue séance, surveiller votre alimentation et conserver un état d’esprit positif.