Comment optimiser votre séance de spinning en mobilisant plus de muscles
Blog

Comment optimiser votre séance de spinning en mobilisant plus de muscles

par {{ author }} Amandine Oodit au May 28, 2021

En ce moment, le vélo de spinning connait un fort engouement. Et pour cause, cet appareil de sport, simple d’utilisation mais complet, a été conçu pour faire travailler un grand nombre de muscles tout en permettant de brûler des calories. Un combo gagnant qui en a déjà séduit plus d’un.

Le spinning est un exercice d’aérobie à faible impact sur les articulations. Très exigeant, il sollicite un large groupe de muscles et fait même travailler le cardio. Aujourd’hui, ses bienfaits sur la santé ne sont plus à prouver. Il permet, entre autres, d’augmenter l’endurance, de limiter les risques cardiovasculaires et de brûler les graisses – 450 kcals en moyenne pour une séance d’une quarantaine de minutes d’intensité modérée! C’est aussi une option qui s’ajuste facilement à votre niveau physique. Étant donné que c’est une activité à faible impact, il suffit simplement d’adapter la cadence à ses propres capacités physiques.

Quels muscles sont sollicités pendant une séance de spinning ?

 Le vélo d’intérieur offre un entraînement complet pour le corps. Il fait aussi bien travailler les membres inférieurs que les membres supérieurs (même s’il est vrai que ces derniers sont un peu moins sollicités). Voici les muscles que nous utilisons lors d’une séance de pédalage.

Les muscles de la partie inférieure

Lorsque nous pédalons, les quadriceps et les ischios jambiers sont les muscles que nous mobilisons le plus. Ce sont eux qui travaillent sans relâche durant l’exercice. Viennent ensuite les triceps sural, qui ne sont autre que les muscles du mollet. Puis, les muscles fessiers qui s’activent quand on pousse sur les pédales, notamment quand on est debout sur le vélo.

Certains muscles de la partie supérieure

Il n’y a pas que les jambes et les fessiers qui travaillent pendant une séance de spinning. Les abdominaux, par exemple, permettent d’assurer le maintien de la colonne vertébrale et la bonne posture. Tout comme les muscles du dos, qui participent eux aussi à la stabilité de la colonne vertébrale et de la posture. Enfin, les muscles des bras, notamment les biceps et les triceps, sont également mobilisés pour tenir le guidon.

Sur quels muscles se concentrer pour un maximum de bienfaits ?

En fonction de la position que nous avons sur notre vélo de spinning, nous ne faisons pas travailler les mêmes muscles. C’est pour cette raison qu’il est bon de savoir quels muscles sont sollicités et à quel moment, afin d’en tirer parti pour les futures sessions de spinning.   

Assis, sur la selle

Lorsqu’on est assis sur la selle, ce sont les fessiers et les quadriceps sur lesquels il faut se focaliser. Ce sont ces muscles qui travaillent le plus. La force que l’on utilise pour pédaler dans cette position est uniquement celle des jambes. Ici, les bras et les abdominaux permettent simplement de rester stable.  

En position « danseuse »

 Quand on pédale en position de « danseuse », autrement dit debout, on applique plus de pression sur les muscles des bras et du bas du dos. On soulage ainsi les jambes qui ont moins d’efforts à faire. Cette position peut paraître plus difficile à tenir, mais il faut savoir que plus la partie du tronc sera forte, plus il sera facile de rester en dehors de la selle. 

Enfin, n’oublions pas que nous pouvons aussi régler la résistance au pédalage de notre vélo elliptique de sorte que les muscles travaillent davantage. Ainsi, plus la résistance est élevée, plus les muscles doivent fournir des efforts.

Comment améliorer son cardio avec le spinning ?

Le spinning est un excellent moyen d’améliorer sa santé cardiovasculaire. C’est une activité physique qui est similaire à d’autres formes de cardio comme le vélo, la natation ou encore le jogging. Il est idéal pour les personnes qui souhaitent travailler leur cardio sans trop exercer de pressions sur les articulations.

Pour profiter au mieux des bienfaits de cet exercice, l’idéal est de faire des séances fractionnées. Le principe est d’alterner entre des séries d’intensité faible où le travail est plus doux, et des séries d’intensité élevée, qui sont plus rapides. On peut, par exemple, alterner avec 1 minute de pédalage rapide, puis 1 minute 30 de pédalage modéré. Normalement, on doit pouvoir sentir son rythme cardiaque monter puis descendre. On peut aussi le faire au rythme de la musique : pédaler vite quand le rythme est rapide, et ralentir la cadence lorsqu’il est plus lent. 

Si le spinning a de nombreux bienfaits sur la santé et qu’il fait travailler un large groupe de muscles, il n’en est pas moins une arme redoutable pour brûler les calories. Le vélo de spinning est un appareil performant qui permet l’entraînement intensif, à condition de bien le choisir. Assurez-vous de sélectionner un modèle qui correspondra le mieux à vos attentes et vos objectifs.